Pays des pays

La Colombie dispose d’une des présences ethniques la plus représentative de la Amérique du Sud, favorisant un grand indice de richesse immatérielle.

La diversité ethnique et culturelle de la Colombie est liée à son emplacement, à la porte d’entrée de l’Amérique du Sud. La Colombie a eu le privilège d’être un des pays du sub-continent avec la plus grande réception d’ethnies depuis la découverte de l’Amérique. 

Les indiens américains, les immigrés africains et les immigrés hispaniques de l’époque coloniale sont les prédécesseurs de presque 87 ethnies indigènes, les 3 groupes afro-colombiens et le peuple gitan qui habitent le territoire et compose la diversité ethnique du territoire.

La Colombie d’aujourd’hui compte une population de 48 millions d’habitants, parmi lesquels le groupe afro-colombien représente les 10,625% de la population, les indigènes,  le 3,42%, les gitans le 0,01% (près de 5,000 personnes descendant directement des gitans européens), et, pour finir, un 85,94% est classifié sans appartenance ethnique, incluant ici les juifs et les arabes. 

  • Les ethnies indigènes se trouvent distribuées en grande partie dans les zones rurales colombiennes, principalement dans les départements de Cauca, Nariño, La Guajira, Putumayo et Amazonas. La constitution politique de 1991 reconnaît les droits fondamentaux des peuples indigènes de la Colombie, ayant étés victimes d’abus, d’esclavage, et de travaux forcés pendant des siècles.

  • La population afro-descendante est placée dans le couloir du pacifique colombien, dans l’archipel de San Andrés, Providencia et Santa Catalina, dans la communauté de San Basilio de Palenque et dans quelques capitales du pays. Depuis l’arrivée des premiers esclaves en 1504, les noirs constituent une partie considérable de la population, au point d’être la troisième population noire la plus grande du continent américain, après les États-Unis et le Brésil. Ce groupe ethnique a réalisé de grands apports à la musique et aux sports du pays.

  • Les communautés gitanes de leur côté, se trouvent distribuées en secteurs populaires des villes et en noyaux urbains variables appelés « Kumpanias ».

  • L’ascendance de blancs colombiens est principalement espagnole et arabe, avec quelques contributions italiennes, françaises, allemandes et slaves. La population blanche a également occupé un rôle influent dans l’histoire du pays.

Comme partout dans le monde, le climat et les facteurs géographiques conditionnent aussi la diversité culturelle du pays, de la gastronomie, la façon de s’habiller à la propre cosmovision de la vie. Cette pluralité d’ethnies représente un motif de fierté nationale et contribue dans une grande mesure à l’indice de richesse culturelle immatérielle colombienne. Le pays compte, par exemple, autour de 64 langues amérindiennes, auxquelles se joignent les langues créoles comme le « Bandé » , le « Palenquero » et le « Romaní ».